Supports-Surfaces :

Claire Pichaud  (1935-2017)

Claire Pichaud "Sans titre"

L’ œuvre ci-contre s’inscrit dans la série des «Bandes verticales».

Pour cette série, l’artiste peint au sol de grandes toiles libres tendues ou non. La toile est blanchie, enduite, froissée, pliée et peinte au Roulor.

Un travail qui rejoint certaines expériences des artistes du groupe Supports-Surfaces. 

Ce mouvement, «Supports-Surfaces», regroupe à ses débuts des artistes (1) originaires du sud de la France. Le musée d’art moderne de la ville de Paris accueille, en 1969, sur invitation de Pierre Gaudibert (2), leurs expériences. Plus tard, ils exposeront principalement hors les murs des musées.

Ces artistes remettent en question les moyens picturaux traditionnels, interrogent la peinture – le tableau n’a pas à délivrer de message et ne représente rien d’autre que sa propre réalité matérielle : toile, pigment et forme – et le processus de création.

Ils élaborent une diversité de de techniques d’application de la couleur et du geste. Utilisation des tampons, des empreintes, techniques de pliage, trempage. De nombreux outils sont utilisés : pochoirs, éponges, ciseaux, bâtons, pistolets.… Ils peignent des motifs répétitifs, des  aplats de couleurs aux formes aléatoires et affectionnent les très grands formats. La couleur déborde de la toile pour atteindre le cadre et casse  ainsi le rapport classique support-surface.

Les œuvres bicolores ou monochromes nettes, posées au sol, sont peintes au pinceau ou vaporisées au pistolet. La toile peut aussi être teinte plutôt que peinte, la couleur l’imprègne, la traverse.

Porteur d’une forte radicalité, le mouvement «Supports-Surfaces» incarne dans la seconde moitié des années 60, à l’instar du Land Art américain ou de l’Arte Povera en Italie, l’une des dernières avant-gardes contemporaines et a fortement marqué le paysage artistique français et les écoles d’art.

En 1971 le groupe s’agrandit. Des dissensions idéologiques en 1972 aboutissent à des scissions.

(1) les artistes fondateurs du mouvement support surface 

Louis Cane, Marc Devade, Daniel Dezeuze, Patrick Saytour, André Valensi et Claude Viallat (actif dès 1966)

Les artistes emblématiques du mouvement Supports-Surfaces 

Claude Viallat, Vincent Bioulès, Marc Devade, Daniel Dezeuze, Louis Cane, Noël Dolla, Bernard Pagès, Jean-Pierre Pincemin, Patrick Saytour et André Valensi. Claude Viallat

(2) Pierre Gaudibert (1928-2006) : historien de l’art, critique et conservateur, créateur de l’Animation Recherche et Confrontation du musée d’art moderne de la ville de Paris  

 

Suivre la galerie 

                

Translate »