Le constructivisme

…. cubistes. De ces constructions tridimensionnelles Tatlin en tire des conclusions abstraites et produit en 1914 ses premiers «  reliefs picturaux ».

Contrairement au relief cubiste qui demeurent figuratifs Tatlin produit des assemblages abstraits d’éléments géométriques. La forme géométrique se libère du sujet (narration ) et de l’objet ou de fragment d’objet (plastique non objective).La forme géométrique acquiert ainsi une nouvelle liberté par l’autonomie des formes abstraites qui composent le tableau.

Le constructivisme est avant tout une innovation conceptuelle qui repose sur le principe suivant :

les formes sont mises en rapport les unes avec les autres et possèdent leur propre charge dynamique. Le rapport de ces charges dynamiques constitue la structure, le » squelette » de l’œuvre. 

Chaque élément produit avec l’élément de son immédiate proximité un rapport de tension, créant ainsi une chaine dynamique de forces imbriquées les unes dans les autres . C’est cette structure d’interdépendance qui est définie par le terme de construction.

Au début des années 20 le constructivisme connait une mutation « productiviste ». Il trouve un développement en Pologne notamment par le peintre Strzeminski et la sculptrice Kobro.
L’idée constructiviste a essaimé et entré en résonance avec la créativité d’artistes plus proches de notre époque comme Péri, Domela, Pannaggi, Cernigoj et Mohholy_Nagy.

 

Pour aller plus loin : Les artistes pivots du constructivisme : Tatlin, Rodtchenko, Exter, Popova, Rozanova….

 

 

 

Translate »