T’Ang Haywen
Haywenverticale

À propos de l’artiste

T’Ang Haywen a développé son art dans un espace pictural qui le caractérise : le diptyque. Un art qui se nourrit de l’enseignement de la calligraphie par son grand père et des principes du taoïsme. En une forme d’expressionnisme abstrait. 

Éléments de biographie : 

1927 : naissance à Xiamen (ancienne Amoy) Chine

1948 : s’installe à Paris 

1955 : 1ere exposition, Galerie Voyelles, Paris

Début années 60 : préférence pour la gouache, l’encre et l’aquarelle et développe un espace pictural original

1991 : décès à Paris

Né en Chine dans la province du Fujian, T’Ang Haywen a grandi dans le quartier chinois de Cholon à Saigon, Vietnam. En 1948 il rejoint la France et s’installe à Paris.

Il ne reçoit pas un enseignement artistique formel. A Paris, il fréquente l’académie de la Grande Chaumière et étudie dans les musées les oeuvres des maitres occidentaux (Matisse, Cézanne, Gauguin).

A ses débuts, il produits des oeuvres figuratives (technique de l’huile ou de l’acrylique) et explore une variété de thèmes : natures mortes, paysages de Paris, portraits, intérieurs.

Au milieu des années 60, il passe progressivement à l’encre et développe son art dans un espace pictural qui le caractérise : le diptyque qui devient sa spécialité. Art qui se nourrit de l’enseignement de la calligraphie par son grand père et des principes du taoïsme. En une forme d’expressionnisme abstrait.  Abstraction qu’il rejetait car pour lui “C’est à partir d’une certaine figuration matérielle plus ou moins prépondérante que la peinture peut se développer, se renouveler sans se perdre, et se déployer dans les domaines de l’affectivité et de la spiritualité…”.

Son art, symbiose d’une technique ancestrale et d’une modernité toute lyrique, relie l’Asie et l’Occident. 

L’oeuvre de T’Ang Haywen a fait l’objet de nombreuses expositions en France et à l’étranger. Elles témoignent de l’importance et de l’originalité de son oeuvre. En 2002, le musée national des arts asiatiques Guimet lui dédia sa toute première exposition consacrée à un artiste moderne.

Des oeuvres de T’Ang Haywen figurent dans des collections publiques : musées Guimet, Cernuschi, d’Art Moderne Paris, Art Institut Chicago, The Menil Collection, Houston, M + Hong Kong.

Bibliographie : T’ang Haywenarchives.com / magazine.interencheres.com

Oeuvre de l’artiste

À découvrir

Suivre la galerie 

                

Translate »