Michel de Gallard

École de Paris

Michel de Gallard

À propos de l’artiste

Par une palette chromatique réduite, par son sens de la composition et le jeu des harmonies sourdes,  Gallard crée des ambiances et des atmosphères chargées d’intensité et nous révèle la beauté de la combinaison et de l’imbrication des lignes.

Éléments de biographie : 

1921 : naissance à Villefranche- d’Allier

1948 : “Manifeste de l’Homme Témoin”

1950 : membre fondateur du Salon de la jeune peinture

1955 : mariage avec la peintre Claude Autenheimer

1956 : 1ere exposition particulière, galerie Framond

1957 : installation à la Borde, près de Sens  (Yonne)

2007 : décès à La Borde

De Gallard Michel est un peintre figuratif français. Après des études classiques et destiné, par son entourage familial à la médecine, il choisit la peinture.

Il s’inscrit à l’Ecole Charpentier, à l’académie de la Grande Chaumière pour suivre les cours de Brayer, Friez et aux Arts Déco qu’il fréquente peu.

De Gallard débute en 1945 à la galerie Royale au Salon des moins de trente ans, participe en 1948 au “Manifeste de l’Homme Témoin”. Un groupe de peintre regroupés autour de Bernard Lorjou en réaction contre l’abstraction. En 1949 Buffet, Minaux, Couty, Dat, Charazac rejoignent le groupe. Ces peintres affirment une figuration liée au temps et à l’Homme.

Dans la veine du courant “misérabiliste“, courant qui se caractérise par un graphisme appuyé et une sensibilité poignante, de Gallard expose des toiles influencées par GruberSi la représentation humaine n’est pas absente de la peinture de Gallard ( exemple “Nu dans l’atelier” huile sur toile 1954)  il ne montre cependant pas une dilection pour les paysages animés.

Michel de Gallard orchestre avec une belle ordonnance les façades, les fenêtres et les toits. Par une palette chromatique réduite (bruns, verts, des touches de rouge, quelques bleus et le blanc) , par son sens de la composition, par le jeu des harmonies sourdes, de Gallard crée des ambiances et des atmosphères chargées d’intensité et nous révèle la beauté de la combinaison et de l’imbrication des lignes. “Avec une virilité d’exécution qui ne cesse de s’affirmer, avec sobriété et ferveur…Tout y est ordre souverain, paix et silence…”*

Michel de Gallard a reçu de nombreux prix (prix des Amis des Arts 1951, prix Antral  1952,Prix Portica biennale de Menton, Prix Biennale lilas BUg 1960..), exposé dans de nombreux salons ( des moins de trente ans, d’Automne, de la jeune peinture, de mai….) galeries (Framond,David et Garnier, de la présidence…) et à l’étranger. (Canada, Japon, Angleterre….).

Des musées conservent ses oeuvres : Art Moderne ville de Paris, Riom, Clermont Ferrand, Château de Blois, Japon, Djakarta, Stockholm (ambassade de France….).    

*George Besson in “Lettres françaises” cité par Lydia Harambourg.

Bibliographie : L’école de Paris 1945 – 1965, Lydia Harambourg , 2010 /  Années 50 – la jeune peinture,Eric Mercier ArtAcatos 2010

Oeuvre de l’artiste

Suivre la galerie 

                

Translate »