Hans Richter

À propos de l’artiste

Un artiste multi modal, adepte d’un art total utilisant nombre de courants artistiques de son époque en y imprimant sa marque personnelle. Une œuvre dont le point nodal réside dans la recherche de rythme et de mouvement. Un artiste qui a contribué à écrire l’histoire du mouvement moderne. 

Éléments de biographie : 

1888 : naissance à Berlin 

1906 : baccalauréat – jusqu’en 1908 apprenti menuisier et charpentier à Berlin

19O8 : Académie des Beaux Arts – Berlin

1909 : Académie de Weimar

1912 : 1er contact avec « Blue Reiter, « der Sturm » 

1916 : première exposition Galerie Goltz de Munich

1917 : Zurich, rencontre Victor Eggeling

1920 : retour à Berlin : collabore à « De Stijl »

1921 : Rythme 21  film abstrait 

1940 : abandonne l’Europe 

1942 : directeur de l’Institut cinématographique au College Institue à New York – membre de l’American Abstrait Artists

1947 : prix de la Biennale de Venise

1964 : publication de Dada art et anti art

1976 : décès à Locarno 

Hans Richter est un peintre, plasticien et cinéaste, d’origine allemande, citoyen américain en 1947.

Après des études d’architecture, il fréquente l’académie des Beaux Arts de Berlin en 1908 puis, en 1909, l’Académie  de Weimar. A ses débuts, Hans Richter pratique une peinture de tendance expressionniste et le cubisme très brièvement. Il entre en contact , en 1912, avec le cercle du « Sturm » – hebdomadaire d’avant garde consacré à la critique littéraire et aux Beaux-Arts.  A partir de 1914 il collabore à la revue « Die Aktion” hebdomadaire pour la politique et la littérature libre.

Zurich, 1917, marque un tournant : il compte parmi le premier groupe dadaïste, rencontre Victor Eggeling (artiste et réalisateur de films suédois)  présenté par Tristan Tzara; Eggeling qui aura une forte influence sur ses travaux cinématographiques.

En 1918 Hans Richter  se lance dans une peinture quasi abstraite et travaille sur l’étude  de la décomposition du mouvement et la schématisation. Prémisses de son oeuvre cinématographique, domaine qu’il aborde dans la foulée d’Eggeling. Richter réalise des « tableaux rouleaux » et finalement les animera.

A son retour à Berlin au début des années 20, Il collabore, à De Stijl  revue mensuelle hollandaise –  créée sous l’impulsion de Théo Van Doesburg avec la participation active de Piet Mondrian. Richter est assistant d’Eggeling, collabore avec celui-ci lors de la réalisation des premiers films abstraits*. Membre du “Novembergruppe” il édite avec Mies van der Rohe la revue G (Gestaltung)

L’avénement du nazisme  le contraint à se réfugier en URSS et sous l’empire de cet autre totalitarisme  aux Etats Unis. Hans Richter  connait une seconde carrière derrière la caméra. Directeur de l’Institut technique du film au City Collège de New York, il débute aussi une carrière de professeur qui durera quinze ans.  Sans pour autant abandonner la peinture, durant ces années Hans Richter prolonge son œuvre cinématographique « Dreals that money can buy », « 30 années de films expérimentaux » « 8 X 8 », « Chesscetera » « Dadascope », expose à New York, Chicago, Bâle, Amsterdam,San Francisco, Paris.

A compter de 1960 il revient exclusivement à la peinture et à une abstraction géométrique au graphisme dépouillée, soit plane – Vibra, Black dialogue, Labyrinth …,  soit en relief construit : Pro contrat, Dymo, Cohésion.  Une oeuvre rattachée par un fil conducteur : la recherche de rythme et de mouvement.

Grand témoin de son temps, Hans Richter a contribué par son oeuvre, ses expositions, ses publications, son enseignement  a écrire l’histoire du mouvement moderne.

 

* “La paternité du film abstrait géométrique revient indiscutablement à Eggeling, tandis qu’on doit sa connaissance à  sa diffusion par Richter” in dictionnaire de l’Art Moderne et Contemporain qui cite les  recherches d’O’Konor suite à la parution de son livre 

Bibliographie : Dictionnaire de l’Art moderne et Contemporain, Éditions Hazan, 2002 / Hans Richter, monographie, Éditions du , 1965 : introduction de Herbert Read / Connaissance  des Arts, octobre 2008 / Le Delarge, dictionnaire des arts plastiques et contemporains / Hommage à Hans Richter, Philippe Sers août 2008, doc. vente Artcurial 

 

 

 

Oeuvre de l’artiste

Suivre la galerie 

                

Translate »