Louis Latapie
Nouvelle école de Paris
Louis Latapie

À propos de l’artiste

Louis Latapie, accepté très tôt par les cubistes, explore ce mouvement en recherchant une synthèse entre la rigueur du cubisme et le lyrisme de la couleur. Sa prédilection pour la forme l’amène dans les années 60 à une période non figurative. 

1891 : naissance à Toulouse

1911 : 1ere oeuvre “Carton abstrait”

1922 : première exposition personnelle

1926 – 1932 : période toulonnaise

1946 : s’installe à Seine Port (Seine et Marne)

1968 – 1972 : période avignonnaise

1971 : rétrospective au palais des Papes         Avignon

1972 : décès à Avignon

Peintre de natures mortes, de portraits, de nus,  Louis Latapie s’inscrit aux Beaux-Arts de Paris et complète sa formation à l’académie Julian (1908) et celle de Ranson (1909) sous la direction de Sérusier. Au début des années 20  il rencontre Braque et Bissière, Bissière avec qui il liera une solide amitié.

En 1922, il expose au coté de Jacques Villon puis présente, pour sa première exposition personnelle,  ses oeuvres cubistes à la galerie La Licorne à Paris.

Accepté très tôt par les cubistes, il va explorer ce mouvement en recherchant une synthèse entre la rigueur du cubisme et le lyrisme de la couleur. Comme il le disait lui-même “je voulais faire un cubisme chaud, à température plus élevée… ajouter à la rigueur de la construction des cubistes le lyrisme qui tord les formes et exalte la couleur”.

Avec la période toulonnaise s’affirment la prédominance de la lumière et la blondeur des carnations. Ses recherches sur l’intensité colorée à la fin de la seconde guerre mondiale s’intensifient. Sa prédilection pour la forme l’amène dans les années 60 à une période non figurative. Période pendant laquelle il peint intensément : les objets se transforment en larges aplats, les formes s’imbriquent.

Au cours de sa carrière il a exposé régulièrement dans les principaux salons parisiens : Salon d’Automne, Salon des Indépendants, Salon des Tuileries. Il a présenté  de nombreuses expositions particulières et collectives. Il a réalisé de nombreux travaux de décoration : un mur au stade Pierre de Coubertin, un pilier de la célèbre brasserie “La Coupole”  à Paris, en 1949 des cartons de tapisseries pour Aubusson, Les Gobelins, Beauvais.

A l’instar de Braque et Picasso son oeuvre sera l’objet d’une importante rétrospective en 1971 au Palais des papes à Avignon.

Des oeuvres de Louis Latapie figurent dans des collections publiques : Musée National d’Art Moderne, Paris / Centre Georges Pompidou, Paris / Musées de Dunkerque, Avignon, Poitiers, Genève.   

Source : L’École de Paris 1945 – 1965 – Lydia Harambourg, 2010

Oeuvre de l’artiste

À découvrir

Suivre la galerie 

                

Translate »